2016, L’ANNÉE DU SINGE !

2016, l'année du singe !

Nous sommes heureux de vous annoncer le lancement de Futur Asset Management, société de gestion de portefeuille agrée par l’AMF le 23 octobre 2015 sous le numéro GP-15000022.

Nous sommes spécialisés en finance comportementale, ce qui signifie que notre processus de décision d’investissement et de gestion de position repose sur l’analyse de la foule, de ses anticipations et de ses croyances. Surtout, notre premier travail est un exercice de prévision des comportements futurs et, quand cela est possible, du prix.

Un joli programme nous attend en 2016, à commencer par une probable volatilité sur les marchés d’actions, au moins au premier semestre. Pour illustrer avec un peu de légèreté cette prévision, nous rappelons que, selon l’astrologie chinoise, 2016 est l’année du singe. Le singe chinois est arriviste, mensonger, vaniteux mais aussi instruit, diplomate et lucide : « malin comme un signe » !

En fait quand il s’agit de berner son interlocuteur, le singe est un maître. En l’occurrence, nous pensons que le marché est bien berné et que 2016 est la première année de prise de conscience de cette situation. De quoi parlons-nous ? Nous pensons que la communauté financière subit un biais de représentation relativement aux banques centrales.

Elles ont eu une action salutaire entre l’été 2008 et l’année 2009 : libérer l’espace monétaire, dynamiser la liquidité et permettre la relance des économies touchées par une crise séculaire. Mais rien n’indique dans la théorie qu’une reflation monétaire est en soi porteur de croissance économique à moyen terme, au-delà du sauvetage.

D'autres éléments sont nécessaires. Nous pensons par exemple à l’innovation ou, pour reprendre le terme de Schumpeter, à la destruction créatrice. Nous pensons en fait à des facteurs structurels.

Les marchés financiers ont fait une translation entre le rôle de 2008-2009, réel, de prêteur en dernier ressort, et celui de 2012-2015, imaginaire, de créateur de valeur économique : le biais de représentation est ici.

En somme, pour nous, le marché des actions prospère dans une grande illusion et cette prospérité a touché à sa fin en 2015. Nous anticipons une correction importante sur les actions en 2016 et nous venons d’exposer cette prévision dans une émission de TV Finance.

La conséquence de cette illusion c’est aussi l’idée répandue en 2015 selon laquelle le cycle économique a disparu, effacé par l’attitude des banques centrales. Un peu comme en 1999 ou en 2007. C'est un classique de la finance comportementale et nous reviendrons dans cette lettre sur ce sujet en 2016.

Cette situation nous convient bien puisque l’hyper liquidité couplée à un retour à la réalité va précipiter des comportements de marchés surtout émotionnels. Nos outils peuvent nous permettre de tirer profit de ce type de situation. Nous terminons d’ailleurs l’année avec des portefeuilles liquides à 90% et nous serons très actifs sur le premier semestre.

Nous vous donnons rendez-vous sur notre site dans les semaines qui viennent pour plus d’informations et d’analyse sur cette année du singe qui s’annonce passionnante.

Les commentaires sont fermés.